Le cadre - règles et engagement ...

Formulaire de consentement libre et éclairé : L'accompagnant (le praticien) est le garant de la sécurité de la personne (l'accompagné) dans le cadre relationnel par son écoute, son expérience…et les règles suivantes que l'accompagné s’engage à respecter.

CADRE RELATIONNEL

Marc François DENOZI

11/10/20233 min read

Votre praticien est non docteur en médecine, non conventionné exerçant hors cadre réglementé et dont la séance ne donne pas droit à un remboursement par l’Assurance Maladie.

Conformément à l’arrêté n°83-50 A du 3 octobre 1983 relatif à la publicité des prix de tous les services, une note d’honoraire sera émise à la demande de la personne (l'accompagné) car certaines mutuelles proposent des formules de remboursement pour la prise en charge des séances.

L’attention est expressément attirée sur le fait que les informations données, les techniques décrites ou utilisées en séance, ne remplacent en aucun cas une consultation auprès d’un médecin généraliste ou spécialiste. Il est même conseillé de consulter son généraliste en cas de douleurs chroniques, traumatisme ou autre pathologie nécessitant un diagnostic médical.

Votre praticien ne vous demandera jamais d'arrêter ou de changer un traitement de médicaments, de jeûner, de manger ou de boire quoi que soit pour traiter une maladie au sens allopathique du terme.

De plus les éventuels compléments alimentaires conseillés ne sont pas des médicaments, Ils ne traitent aucune maladie au sens allopathique du terme et ne peuvent se substituer à un traitement médicamenteux prescrit par un médecin.

(1) se respecter soi-même

S’autoriser à dire OUI quand c’est possible. S’autoriser à dire NON quand une limite est atteinte, à dire STOP quand la limite est dépassée. Un NON qui ne s’exprime pas, enlève toute sa valeur au OUI. Attention aux OUI(S) qui veulent dire NON et inversement.

Vous pouvez parler de votre propre expérience, de votre vécu et de votre évolution de façon judicieuse à votre entourage et aux personnes qui peuvent comprendre.

(2) s’autoriser :

A ne pas savoir, à ne pas pouvoir, à prendre du temps et à respecter son rythme.

(3) Concernant l'accompagnant, le cadre constitue un espace de non-jugement

L’attitude consciente est valorisée, toutes les émotions, les joies, les difficultés éventuelles sont reconnues comme vécues par la personne qui est accompagnée.

(4) tout ce qui est dit ou se produit dans le cadre relationnel accompagnant-accompagné est confidentiel.

L'accompagnant est tenu au secret. Respectez l’anonymat des personnes que vous pourriez rencontrer dans les locaux de l'accompagnant.

(5) la violence physique contre soi-même, contre l'accompagnant ou sur le matériel non prévu à cet effet est interdite.

La violence est rencontrée, mais elle est canalisée et exprimée (verbalement, coussins, matelas, cris) pour que ses causes inconscientes émergent et soient intégrées.

(6) restitution :

Tout événement signifiant de la vie quotidienne doit être exprimé dans la relation accompagnant-accompagné.

(7) tout accompagné s’engageant dans la relation accompagnant-accompagné est responsable de ses actes et de son engagement dans le processus.

Le consentement de l'accompagné est libre, c’est-à-dire en l'absence de contrainte, et éclairé, c’est-à-dire précédé par une information.

En particulier, l’arrêt de la relation peut être proposé par l'accompagnant ou demandé par l'accompagné .

Si cette demande émane de l'accompagné , l'accompagnant peut proposer 1 à 3 séances supplémentaires avant l’arrêt définitif du processus relationnel. Ceci afin d’éviter de s’arrêter sur une difficulté, un moment de passage qui en général est un tournant positif du processus et qui doit être dépassé avec l'accompagnant.

Cependant, la décision finale est prise d’un commun accord.

Cela ne s’applique pas aux personnes ayant dès le départ un contrat pour un nombre fixé de séances.

(8) le cadre est la salle

Chaque accompagné est tenu d’y rester pendant la durée de la séance.

(9) Sexualité

Le cadre relationnel accompagnant-accompagné est un lieu de non passage à l’acte sexuel, ce qui permet éventuellement d’exprimer sa sensualité et son énergie sexuelle de façon sûre et libre et d’aborder les problèmes d’inceste, d’œdipe… et toute chose liée à la sexualité avec toutes les garanties nécessaires.

(10) l'accompagné et ses traitements

L'accompagné est tenu d’informer l'accompagnant de toute prise de médicaments, de tout changement de traitement ou de toute prise de drogues.

(11) la durée des séances est de 3/4 d’heure à 1 heure

Est fixée d’un commun accord avec l'accompagnant, ce dernier peut cependant « jouer » sur cette durée pour des raisons particulière lié au processus relationnel.

(12) le prix moyen de la séance

Est fixé par l'accompagnant (le praticien) et accepté ou discuté par l'accompagné puis entériné d’un commun accord. Les étudiants, les personnes sans emploi, peuvent bénéficier d'un tarif réduit.

Avec pour souhait, dans ce chemin de la reconquête de Soi, que ce cadre et ces règles vous permettent d’abord d’aller en toute sécurité vers un mieux-être dans un temps raisonnable.